Balades découvertes : Silenrieux et Villers-Deux-Eglises à l’honneur :

Sep 3, 2020

Silenrieux : 25 juillet 2020

Après une longue hibernation causée par la crise sanitaire, notre animateur a enfin pu reprendre ses belles balades découvertes de notre Entité cerfontainoise au grand bonheur des promeneurs et des curieux avides d’en apprendre plus sur notre région.

Le 25 juillet, alors que Silenrieux devait vivre ses festivités liées à la procession de la Sainte-Anne, Tommy a emmené son groupe à la découverte de la localité. Prenant l’itinéraire du traditionnel tour Sainte-Anne, mais à l’envers, il a pu faire découvrir à son public certains panoramas splendides sur cette vallée fortement encaissée. Chapelles et lieux importants ont ainsi été montrés et expliqués par notre animateur et son célèbre bâton de marche “Cerfo.”

Avec son bâton et son sac-à-dos, Tommy aime partir dans de longues explications sur le patrimoine et la nature.

Silenrieux, terre de sorcières, de guerres, et à la nature abondante a été un décor idéale pour une reprise avec un tour de 6 kilomètres sous le soleil, en passant notamment par la porte de sortie des Lacs de l’Eau d’Heure. Véritable point d’intérêt national, les explications sur la création des barrages et les grands changements qu’ils causèrent à la région a été l’un des 10 sujets abordés durant la promenade.

Lieu de promenade méconnu, la sortie des barrages de l’Eau d’Heure et son impressionnant débit d’eau redirige la rivière vers son cours normal.

L’histoire de l’église, du Calvaire, des chapelles Sainte-Anne et Saint-Jean-Baptiste ainsi que des explications sur la vie de ces deux personnages importants du Christianisme ont ainsi été abordés par Tommy qui a également profité de l’occasion pour faire un petit rappel sur les origines de l’Eau d’Heure. Il n’a bien entendu pas oublié sa célèbre capsule étymologique sur l’origine du nom du village : Silenrieux. Pas mal d’explications qui ont ravis les curieux.

La chapelle du Calvaire, l’un des lieux de Cultes importants pour les habitants.

Concluant comme à son habitude par le monument aux morts local, véritable travail de mémoire que notre animateur prend très à cœur, la promenade à Silenrieux s’est terminée autour d’une bonne boisson offerte par l’animateur en remerciement à ses promeneurs présents. Santé.

Villers-Deux-Eglises : 29 août 2020

Village placé sous la protection de Saint-Pierre, Villers-Deux-Eglises a été la deuxième étape de la 5e saison des balades découvertes animée par Tommy. Localité au nom très évocateur de son passé et de sa principale curiosité, Tommy a emmené son groupe présent à 10 heures dans les petites ruelles du village aux sources belgo-romaines et folle de sa marche Saint-Pierre.

Quels secret cachent donc ce petit village aux portes de Philippeville ?

Tommy a entamé son tour, comme à son habitude, par un top 10 de dates très importantes pour le village, comme cette année 1793 où Villers-Deux-Eglises devenait le chef-lieu d’un canton regroupant les villages de Silenrieux, Daussois, Yves, Saint-Lambert et Jamiolle à la suite de l’invasion française. Il a expliqué ensuite l’histoire de la nouvelle église Saint-Pierre, à l’extérieur mais aussi à l’intérieur, tout en y dévoilant certains secrets glissés dans les vitraux. Mais je n’en dit pas plus, pour les découvrir, il faudra venir aux prochaines balades.

De simples et jolis vitraux ? Vraiment ? Vous seriez surpris d’en connaitre les symboliques cachées. Merci encore à Frédéric pour ses trouvailles.

Le groupe est ensuite parti dans le dédale de ruelles que proposent le cœur historique de la localité. Ayant joué un petit rôle dans la région lors de l’invasion française de 1793, Tommy s’est alors plongé dans une longue, mais très intéressante, explication sur les causes de cette invasion : la révolution française.

Plongé dans l’un de ses monologues, Tommy ne doit surtout pas oublié de reprendre sa respiration.

Après un pari réussi et une très longue explication historique, Tommy a emmené son groupe à travers le passé du village, à une époque qui a donné son nom à la localité. Pourquoi les “2 églises” dans le nom du village ? Tommy a répondu à cette question présente dans la tête du groupe en visitant les deux lieux qui étaient, dans un certains passé, les cœurs spirituels des “Djobins”, les emplacements des anciennes églises Saint-Pierre et Saint-Martin. Leur histoire ? Pour le savoir, il faudra venir avec moi l’année prochaine.

Sur cette “Pierre” je fonderai mon église. Une expression bien représentative dans ce cas-ci.

Le groupe a continué sa promenade du samedi par la nature et les belles prairies qui entourent Villers-Deux-Eglises. N’oubliant pas sa rubrique etyomolique, Tommy a également expliqué de belles histoires comme la chute d’un bombardier Lancaster entre Villers et Neuville, les mythes et légendes du village ou alors l’histoire d’un Saint représenté dans une chapelle : Saint-Roch. Un beau programme.

Perdu dans la campagne Villersoise, Tommy raconte l’histoire du crash de ce bombardier dans les champs derrière lui. En profitant pour attaquer un sujet qui le passionne, l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Mêmes les toutous sont à l’écoute.

Le tour s’est terminé par le monument aux morts locale et un bon verre de l’amitié. Une très belle promenade sous le soleil et dans la bonne humeur, comme c’est souvent le cas.

Merci aux participants de cette balade ainsi que celle de Silenrieux (dont je n’ai pas la photo de groupe) d’être venus et masqué car il faut malgré tout continué à faire attention à sa santé. Et merci également à ma compagne pour les photos.