Balade découverte : Soumoy, de son église à sa carrière

Juil 12, 2021

Ce samedi 10 juillet, notre animateur a enchaîné avec le 6e et dernier village de notre belle Entité de Cerfontaine, en partant à la découverte du charmant petit village de Soumoy, situé en plein cœur de notre région. L’occasion pour rappeler qu’il n’existe pas de village sans histoire, quelle que soit la taille de la localité.

Un beau tour attendait nos promeneurs.

Emmenant un groupe de 10 personnes, Tommy est parti de la petite église locale dédiée à Saint-André. Celle-ci n’étant considérée comme une église paroissiale que depuis 1808 après avoir été pendant longtemps une chapelle. Notre animateur en a profité également pour visiter le pourtour de l’établissement afin d’y expliquer quelques curiosités, comme ces barres “étripe-loups”, dont le simple nom évoque bien leurs utilités, ainsi que le caveau des De Robaulx.

La belle petite église bien intégrée dans le domaine du château.

Le groupe a ensuite pris la route de Senzeilles pour s’arrêter au cimetière local. Lieu de recueillement et de calme, mais qui possède la particularité d’être reconnue mondialement grâce à la présence de 6 tombes dédiées aux mémoires de soldats britanniques tués au château de Soumoy au mois de décembre 1918 à la suite d’une explosion. Ces tombes, officiellement reconnues par le “Commonwealth War Grave Commission”, sont identiques à celles que vous pouvez trouver à Ypres ou en France.

Six tombes pour six soldats britanniques tués à Soumoy.

Reprenant la route de Senzeilles, ce qui a permis à notre animateur de montrer les magnifiques paysages vallonnés, le groupe a repris un sentier dans les champs au niveau de la ferme de Montaval. Le but étant de vite atteindre les bois de Bironfosse pour revenir vers le centre de la localité de Soumoy. Sur ce long chemin, l’étymologie de Soumoy et l’histoire du saint patron dédié dans l’église, Andréas Bar-Jonah, ont été évoquées par Tommy.

Une fois le bois traversé, les promeneurs ont eu la chance de découvrir un site naturel remis au propre par les soins de monsieur Michel Botte, un Soumoisien passionné par la nature.

De beaux sentiers dans les bois ont conduit le groupe vers sa destination.

Ce monsieur, présent aux côtés de notre animateur, a ainsi pu présenter son sentier parcourant des champs reboisés de 3000 arbres, longeant le ruisseau de Soumoy dont la vie aquatique a pu reprendre grâce au nettoyage des berges, entrant dans un bois aéré et débarrassé d’arbres morts pour enfin atteindre le cœur du site, l’ancienne carrière de Gorgimont.

Le groupe écoutant les belles explications de monsieur Botte.

Ancien site d’extraction de pierres calcaires marbrières rouges, elle est maintenant totalement inondée et propose un havre de paix ainsi qu’un bel écosystème pour les poissons, les batraciens, les oiseaux et les mammifères. Des travaux de nettoyage et d’élagages titanesques ont permis à Michel Botte de proposer ces lieux aux promeneurs.

La carrière inondée.

Attention cependant, si vous essayez d’y déposer des immondices ou de dégrader les lieux calmes et reposant, surtout pour les animaux, vous serez filmés et sanctionnés. Monsieur Botte insiste également pour que les promeneurs restent bien sur le chemin, car de multiples dangers guettent dans les zones interdites, comme une mare ou des failles dans le sol.

Quelques heures après notre départ, les occupants du bois ont pu reprendre leur vie normale. N’oubliez pas de sourire, vous êtes constamment filmé.
Photo : Michel Botte.

Le groupe a également pu découvrir les vestiges de l’ancienne exploitation, avec une machinerie rouillée autour de laquelle se trouvent les restes du fil hélicoïdal servant à trancher la pierre. Un site magnifique qu’il faut préserver à tout prix.

Magnifique vestige de l’exploitation de la carrière.

Enfin, le groupe a repris sa route vers le centre du village et son monument aux morts. Une stèle fixée sur un bloc de pierre calcaire qui rappelle à tous la mémoire du soldat Sylvain Maître, dont la place porte le nom depuis 2018, tué dans sa tourelle d’artillerie au fort de Cognelée le 23 août 1914. Seul Soumoisien tombé en héros durant la première et la Deuxième Guerre mondiale, le village n’a pourtant pas été épargné par la mort durant ces deux terribles conflits. La présence d’un hôpital de campagne français, puis allemand a ainsi porté le nombre de personnes décédées dans le village à 47. Soumoy, petit village, mais grosse histoire.

Sylvain Maître.

L’animateur tient à remercier les participants à la balade.

La prochaine promenade découverte lancera la 2e partie de la saison et se tiendra à Silenrieux le 24 juillet. Notre animateur tient à rappeler également que les tours se font chaque fois sur des itinéraires différents. Vous pouvez déjà vous inscrire en le contactant au 0471/011342.