Logo du syndicat d'initiative de Cerfontaine

Découvrez les richesses naturelles de notre belle région et de notre entité formée de six anciens villages

Cerfontaine, Daussois, Senzeilles, Silenrieux, Soumoy, Villers-deux-Églises

Un endroit idéal pour se balader,se détendre,se ressourcer

Ancienne gare de train
La gare de style éclectique — classée en 1992 — est unique en son genre car elle est bâtie sur un pont. Érigée en 1920, elle a succédé à une 1ère gare de 1854 et a été désaffectée en 1970. Durant plus de 40 ans, de 1973 à 2014, elle a abrité le Musée de la Vie rurale (qui a déménagé au moulin — www.histoire-esm.eu).
Carrière du Beauchâteau
Carrière de marbre rouge du Beauchâteau, classée (1992). C’est ici qu’en 1874 eurent lieu les premiers essais d’utilisation du fil hélicoïdal servant à couper le marbre.
L'atelier de sabotiers
De 1800 à 1910, de nombreux petits ateliers - appelés chez nous des "boutikes" - ont donné du travail à des dizaines d'ouvriers. Au début, ils travaillaient " de couple" : un planeur, qui ébauchait le sabot et un creuseur, qui le ....creusait et le terminait. Dans la 1ère moitié du XXe s, deux saboteries mécaniques voient le jour : la saboterie St-Joseph, à Lausprelle et la saboterie socialiste. 'Atelier du Musée reconstitué à l'Eco-vitrine)
L'église Saint-Vaast
Village du Condroz, situé sur la N 40. Église Saint-Vaast classée (1948), avec des fonts baptismaux du XIIe siècle et la tombe de Toussaint de Robaulx († 1618), père des seigneurs de Daussois et de Soumoy. Dans le cimetière attenant : vieilles croix en fonte mises en valeur. Anciennes mines de fer puis extraction de terre plastique.
La carrière des Vaux
La carrière des Vaux fait partie du massif calcaire frasnien de Philippeville. Exploitée depuis de longues années, ses moellons ont servi à la construction des barrages de l’Eau d’Heure
La crique du Fraitî
Les lacs de l’Eau d’Heure ont noyé des vallées sur les entités de Cerfontaine (province de Namur) et de Froidchapelle (Hainaut). La moitié du barrage de l’Eau d’Heure et du pré-barrage de Féronval ainsi que les pré-barrages de Falemprise et du Ri jaune sont situés sur Cerfontaine. Le site du Fraitî — sur Cerfontaine également — fait partie du barrage de la Plate-Taille (389 ha) : un havre pour les bateaux de plaisance.
La prairie fleurie
Le château de Senzeilles
Château du 17e siècle, avec vestiges d’une tour plus ancienne, de la famille noble de Senzeilles qui trouve son origine dans les maisons de Florennes et de Morialmé. Le seigneur le plus célèbre est Charles de Lannoy, chevalier de la Toison d’or, qui gagne la bataille de Pavie en 1525 et fait prisonnier François Ier, roi de France. Grandes forêts au sud du village.
Le Kiosque
Le kiosque — haut-lieu des concerts des fanfares et des flonflons des bals populaires — a été construit en 1931 devant l’ancienne « chambre de ville » ou maison communale.
Le Séchoir à bois
Les tombes britanniques de Soumoy
Soumoy est un petit village bâti à l’abri du nord, d’est en ouest ; au sud de la rivière — qui se jette dans le pré-barrage de Falemprise — s’élèvent uniquement la pittoresque petite église, le château et ses dépendances. Château construit en 1616 par les de Robaulx de Soumoy, seigneurs du lieu.
Place de l'église
Le centre de la localité — de gauche à droite : l’Administration communale, les écoles et l’Office du Tourisme occupent de beaux bâtiments en pierre datés de 1867 tandis que l’imposante église Saint-Lambert, de style néo-gothique, a été érigée en 1884. Tous ces bâtiments sont en pierre bleue extraite de carrières locales. Anciennement, Cerfontaine a également fourni, dès le 18e siècle, du beau marbre rouge, qui a orné nombre de châteaux et d’églises en France.
Promenade dans les bois
Sentier les arbres vous parlent
Silenrieux et sa nature
Chute d’eau sur l’Eau d’Heure, à l’ancien moulin, près de la Silène. Silenrieux est un village bâti le long de la N 40 et de la vallée de l’Eau d’Heure. Dès le 16e siècle, Falemprise et Battefer furent le siège de forges et d’usines de fer (ainsi que Féronval, à la limite de Boussu-lez-Walcourt). Le village fut annexé par Louis XIV de 1683 à 1698. Marche militaire Sainte-Anne reconnue par l’Unesco.
Statue de St. Pierre
Villers-Deux-Eglises et son patrimoine
Un des 23 villages wallons de ce nom qui signifie partie d’un domaine (villa) démembré, caractérisé ici par l’existence de deux églises — du XIe au XVIe siècle — offertes par deux abbayes différentes. Anciennes mines de fer et carrière de marbre rouge. Marche militaire reconnue par l’Unesco.
Vitraux de l'église de Villers-deux-églises